Bienvenue dans l'univers de Papa Flamingo,

marque de papeterie créée par un petit garçon au 19ème siècle...

Nous ne sommes pas une simple marque de papeterie, nous avons une histoire, un univers bien à nous, fermez les yeux un instant et imaginez vous en 1878 à Paris en pleine Exposition Universelle, une monde d'innovation et de grand progrès industrielle, où le bitume et la fibre optique font place aux pavés et à la machine à vapeur.

Rangez votre smartphone pour un moment et plongez dans une aventure d'un autre temps.

Tout a commencé avec un Petit Garçon qui fabriquait des carnets dans sa chambre de bonne à Paris. Un jour un mystérieux flamant rose se présente comme un Héritier et le charge d'une mission :
mettre de la couleur dans le quotidien des français. Il lui confie une de ses plumes magiques qui lui donnera le pouvoir de la créativité et la force de combattre le mal qui s'abattera sur Paris au cours de l'Exposition Universelle.

D'une simple idée est née toute une histoire.

Le petit mot de Thibault Catalot,

le créateur de la marque

Pourquoi avoir créé un personnage pour une marque de papeterie ?

J'ai toujours aimé les marques avec un univers fort. L'idée était de faire un lien entre un univers qui faisait rêver et un produit créatif. Raconter la mission d'une marque à travers les aventures et les défis d'un héros c'est plus facile et c'est beaucoup plus stimulant.

Aujourd'hui le grand challenge des marques est de communiquer différemment sur ses valeurs et ça passe par le storytelling. Ma vision d'une marque créative et moderne c'est une marque qui arrive à faire rêver sa communauté ou au moins divertir les personnes qui la suivent avec son univers de marque et un contenu décalé voir récréatif. 

J'ai créé cette histoire pour les personnes qui aiment la marque Papa Flamingo et qui ont envie de prolonger leur plaisir en la consommant différemment. Je me suis dit : Pourquoi ne pas créer un personnage qui serait le véritable créateur de la marque Papa Flamingo ? Du coup la marque que les gens connaissent actuellement serait une réflexion de la marque originale créée par le Petit Garçon fin du 19ème siècle. Comme si deux facettes d'une même entité pouvaient exister à deux époques différentes grâce à deux personnages différents : moi et le héros que j'ai créé.

Et même si je n'ai pas de plume magique comme le Petit Garçon, j'ai au moins une bonne tablette graphique !

Existe-t'il un lien entre l'histoire du Petit Garçon et celle de Papa Flamingo ?

Les débuts de Papa Flamingo ressemblent beaucoup à ce que vit le Petit Garçon dans sa chambre de bonne en créant des carnets seul avec son chat et sa plume. Je suis attaché au côté jeune débrouillard du personnage qui a quitté son entreprise pour essayer de gagner sa vie grâce à sa passion. Il y a un peu de moi dans le Petit Garçon.

Au delà du personnage principal, je me suis amusé à lui faire rencontrer les difficultés que j'ai eu au tout début comment trouver de belles phrases d'accroche pour annoncer mes produits, le fait de devoir travailler encore un peu plus, car ce n'est jamais assez, la relation à l'argent que le Petit Garçon découvre à travers le récit.

La guerre franco-allemande débuta en 1870 et dura 3 ans, elle se solda par une victoire française grâce à la découverte d’une machine mobile capable de tirer des balles en rafale de manière automatique. Fonctionnant avec un procédé issu de la turbine à vapeur, cette machine moderne fut inventée par le Professeur James Moriarty en 1872 qui en fit une production massive pour la commercialiser. La France décida de s’endetter une fois de plus auprès de ses alliés d’Outre-Manche pour mettre fin à cette guerre très coûteuse qui s’éternisait. Les troupes françaises s’armèrent de cette machine fatale. L’opération fut une réussite, une victoire totale. La Prusse, l’Allemagne, le Royaume de Bavière, de Wurtemberg et le grand Duché de Bade, décimés se replièrent sur leurs terres et des accords de paix furent signés à Versailles dans une atmosphère de vengeance imminente.

 

Notre histoire commence en 1878 à Paris, dans les rues de Montmartre où un petit garçon et son chat essaient de survivre coûte que coûte en vendant des carnets.

Une rencontre inattendue 

C’était le soir, le garçon était assis à son bureau et dessinait des motifs colorés pour préparer sa première gamme de papeterie. Il pensait très fort aux formes et aux couleurs qu’il voulait imprimer sur ses carnets, mais il n’arrivait pas à leur donner la forme parfaite qu’il concevait dans son esprit.

 

La fatigue commençait à le gagner, il n’était pas habitué à travailler si tard. C’est alors qu’il entendit quelqu’un frapper à la fenêtre. Intrigué à l’idée qu’une personne se promène à cette heure-ci sur les toits, il se pencha au dessus de son bureau et ouvrit la fenêtre. Et là, entra un bel oiseau. Il avait de longues pattes très élancées, un plumage soigné et coloré :
il ressemblait à un flamant rose. Mais plus grand et plus majestueux, comme s’il venait d’un autre monde. Une aura divine l’entourait, il émanait de lui une impression de pouvoir et de grandeur. Le garçon s’écarta par surprise devant la scène qui s’offrait à lui et tomba sur le parquet, les yeux toujours fixés sur cet être mystique. Il n’avait jamais vu un animal avec une telle prestance. À quelques mètres derrière lui, son chat se blottit sous la couette dans un miaulement apeuré. La créature se posa délicatement sur le bureau du garçon et leurs regards se croisèrent. Pendant cet échange, le garçon perçu toute la sagesse et la connaissance dans les yeux de l’oiseau, et ce dernier lut la détermination et la volonté d’aider les autres dans les yeux du jeune humain. La grande créature parcourut du regard les travaux et les dessins disposés sur le plan de travail, et elle sourit. Elle était touchée par la gentillesse du garçon et tous ses efforts déployés afin d’égayer le quotidien de parfaits inconnus.

    - Je t’ai longtemps cherché petit garçon. Je te choisis, tu seras mon protégé et je veillerai sur toi comme un père veille sur ses petits, dit-il d’une voix noble et profonde. Il détacha l’une de ses plumes et la lui donna d’un geste élégant. 

    - Prend cette plume et devient un serviteur de la Couleur, dit la créature. Le garçon la saisit fasciné par cet artefact exotique. La plume était douce, scintillante et pleine de couleurs. C’était une plume magique qui donnait de l’inspiration à tous ceux qui dessinaient avec.

Après un long échange avec le garçon, l’étrange oiseau repartit : il prit son élan et s’envola vers l’est de la ville. Le garçon le regarda longtemps, jusqu’à ce que l’image du flamant se fonde dans la lumière éblouissante du soleil levant. Il était épuisé mais exalté par cette rencontre. Il allait être en retard pour le travail, il enfila sa longue veste en cuire sombre, il attrapa son sac et y glissa la plume. Après avoir embrassé son chat, il referma la porte et fila en dévalant les 6 étages des escaliers.

 

Il ressassait dans sa tête tous les secrets que lui avait confiés son étrange visiteur. Tant de questions survenaient dans son esprit, qui était réellement l’oiseau ? Quel était son nom ? Pourquoi lui avait-il confié la plume ? Y avait-il d’autres créatures comme lui ?

 

Marqué par la bienveillance que cet être merveilleux avait manifesté à son égard, et par le pouvoir de la plume qu’il lui avait donnée, le Petit Garçon appellerait plus tard sa marque de carnets Papa Flamingo.

Commandez le livre broché sur Amazon
Téléchargez gratuitement 
le fond d'écran 4K
L'Héritier 1878
L'Héritier_Wallpaper_4K.jpg

Téléchargez gratuitement les huit premiers chapitres de l'ebook

Nous vous offrons gratuitement les 8 premiers chapitres de l'histoire pour que vous fassiez connaissance avec tous les personnages. Ça vous donnera un bel aperçu de ce qui vous attend !

EBOOK - L'Héritier : 1878, Le Rayon Vert de l'Adnutio

6,00 €Prix

L'Héritier 1878 :
Le Rayon Vert de l'Adnutio

Paris, Mai 1878.

En plein coeur de l’Exposition Universelle le Professeur Moriarty dévoile l’Adnutio une machine révolutionnaire conçue pour éradiquer la pollution de l’air parisien. À quelques kilomètres de là, sous les toits de Montmartre, un jeune garçon doté d’une plume magique qui crée des couleurs, survit avec son chat en vendant des carnets. Quand Paris se voit soudainement privé de son éclat et tombe dans une atmosphère lugubre envahie par la brume et les ténèbres en plein mois de juin, le Petit Garçon comprend rapidement que l’Héritier qui lui a donné sa plume magique l’a chargé d’une mission secrète…

Qui sont les Héritiers ? Qu’attendent-ils de lui ? Pourquoi est-il le seul à pouvoir sauver Paris qui sombre dans le chaos ? 

Avis des lecteurs

J’ai adoré ce roman ! Il se lit très rapidement.
L’histoire est très originale, en effet à travers ce petit Garçon l’auteur veut raconter l’histoire de sa papeterie papaflamingo.
Je pensais que l’histoire était dirigé vers un public jeunesse mais finalement pas forcément, de belles morales se cachent derrière ces lignes.
Le Petit Garçon est très attachant, on a envie de l’aider et le prendre sous notre aile!
L’auteur s’immerge très bien dans une époque où l’on n’a pas vécu, il rentre dans le peau de son personnage principal et nous livre de réels aventures, dont j’attends la suite avec impatience !

Un petit livre fantastique dans un décor de rêve !
Les personnages principaux du Petit Garçon et de son chat m'ont directement fait accrocher à l'histoire, et n'oublions pas le décor ainsi que l'époque... l'Exposition Universelle à Paris en 1878, que peut-on rêver de mieux ? L'histoire est accrocheuse et originale, j'aime vraiment suivre tous ces personnages et le lien entre le livre et la marque de papeterie est plutôt chouette !

❤❤❤

La croqueuse d'histoires - Instagram

❤❤❤❤

Hellobook323 - Instagram