• Thibault C

Les entreprises françaises n'achètent pas du Made In France

Dernière mise à jour : 24 janv.



Eh oui, ça fait bien mal de lire ça. Certains n'en croient pas leurs yeux mais c'est bien vrai. La situation économique de ces dernières dizaines d'année n'étant pas excellente, les entreprises n'ont plus autant de moyens qu'avant, et bien qu'on entende beaucoup parler du Made In France sur les plateaux télé, dans des salons ou sur les réseaux, les entreprises françaises ont du mal à acheter auprès de fournisseurs français.


Une tendance qui se confirme dans le milieu de la papeterie



Ça fait quelques années que j’ai lancé l’offre entreprise de Papa Flamingo : 100 % made in France, 100 % écoresponsable, 100 % personnalisable. L’offre plait beaucoup et correspond parfaitement à ce que les communicants recherchent aujourd’hui.


Les communicants sont friands des possibilités de personnalisation que mon offre propose, ils sont à fond sur le côté écoresponsable et dès qu’il s’aperçoive qu’en plus les carnets sont fabriqués en France, Papa Flamingo devient le choix numéro un !


Le problème c’est qu'on oublie parfois à quel point le made in France coûte cher et après s'être aperçu des prix, certains communicants préfèrent se rabattre vers des marques moins chères quitte à ce que ce soit fabriqué à l’étranger, ou bien elle reportent leurs opérations marketing à l'année prochaine quand elles auront plus de budget. D'autres sont prêts à mettre le prix pour avoir du Made In France et demandent à ce que la signature "Papa Flamingo, 100% Made In France, 100% éco-responsable" figure au dos du carnet.


La cause ? La guerre des prix due à des consolidations de marché successives


De temps en temps, rarement, j'ai des réflexions du type : "c'est hors de prix pour ce que ça vaut". Papa Flamingo n’est pas une marque qui coûte cher mais c’est une marque qui inclut beaucoup de services et prend grand soin de la qualité de ses produits, chaque contrat demande un temps d'attention particulier dédié uniquement au client, ce que ne fera jamais un imprimeur par exemple qui envoie des fichiers dans les tuyaux de ses machines, c'est pour cette raison que Papa Flamingo facture de la gestion de projet à 700€ par exemple.


Une fois même une cliente a comparer le prix d’un carnet Papa Flamingo avec le prix d’un carnet qu’on trouve à la Fnac, la comparaison m’a fait beaucoup rire j’en ai même écrit un article abordant les différences fondamentales entre un carnet fabriqué pour les consommateurs et un carnet personnalisé pour une entreprise.


Je trouve ça triste qu’il soit aussi difficile de vendre du Made In France à des entreprises françaises. Il est pénible de devoir justifier de ses prix quand on voit le coût de la vie qui augmente drastiquement et que l’on bataille pour pouvoir offrir les meilleurs produits, au meilleur prix tout en faisant du bénéfice car c'est ça qui nous fait vivre à la fin.


C'est une difficulté typique des secteurs qui ont connu de multiples consolidation de marché, qui ont des acteurs qui existent depuis des centaines d’années qui se sont même approprié toutes les étapes du secteur : de la fabrication des matières premières à la distribution, pour pouvoir vendre et payer le moins cher possible... Mais pas qu'en France. Du coup ces acteurs géants en Europe de l'est ou du sud gagnent facilement les marchés face à des imprimeurs ou des marques de taille moyenne.


Dans le podcast La Niche - études de marchés, de Businesscoot, Florian de Drouas, Directeur Adjoint de Kapp Lescure*, dit :

"C'est un marché qui est en décroissance depuis les années 2000, on constate que la consommation de papier dans les industries graphiques a baissé de plus de 50%. C'est un marché qui est fortement en décroissance."

*Kapp Lescure est un groupe indépendant et familial de papeterie, le groupe est composé de 4 imprimeries et la société fait environ 11 M€.


Je vous invite à écouter ce podcast, il est passionnant, 25min. Dans cet épisode Florian de Drouas raconte les différentes difficultés qu'a rencontré le secteur : 2008, l'arrivée des smartphones, le COVID, la crise des matières premières.


"Un marché très mature qui a connu des vagues de consolidation successives."
"Souvent, on fait des devis à des grandes marques, qui nous renvoient à la figure des prix quasi équivalent, à -20%, fabriqués en Espagne, Italie, c'est un peu dure. Alors que nous on est juste à côté d'eux."

Passer du Made In China au Made In France, c'est le grand écart pour les budgets des communicants



Il y a quelques années les entreprises achetaient du Made in China qui coûte beaucoup moins cher évidemment que le Made in France. Entre temps c’est devenu de plus en plus "trendy" d'acheter des produits fabriqués en France, une tendance qui est née chez les consommateurs et qui s'est ensuite retrouvée quelqeus année plus tard dans le monde professionnel chez les entreprises (puisque les consommateurs ont importé leur monde de consommation au travail). Aujourd'hui les entreprises sont de plus en plus incitées à veiller à leur démarche RSE à travers des actions et des achats éco-responsable.


Beaucoup d’entreprises n’ont pas eu le temps de s’adapter : passer du Made in China au Made In France, ça fait bizarre dans le budget d'un service achat... parce que si les prix sont multipliés par 10 le budget lui n'a pas augmenté voire parfois il a diminué. Les services supports ne peuvent dire Oui à tout simplement parce que c’est devenu à la mode d’acheter français. Car il ne faut pas se leurrer entre du made in China et du made in France on peut facilement multiplier les prix par 8 ou10, évidemment la qualité des produits et le service n'ont rien à voir. Ces entreprises veulent quand même bien faire et sont prêtes à faire un premier pas : elles vont donc choisir une fabrication européenne ou des objets écologiques, éco-responsables. C’est leur premier pas vers une démarche plus responsable. Ces entreprises sont nombreuses et représentent une majorité des PME françaises.


Conclusion


Un simple acteur de petite taille aura du mal à modifier les tendances d'une industrie entière, la seule chose que l'on puisse faire c'est s'adapter.


En fin d’année 2021 j’ai pris la décision de lancer une nouvelle marque : Europe Papers, une marque de carnets personnalisés pour les projets de communication des entreprises, seulement tous les produits sont fabriqués en Europe avec des matières éco-responsables et offre de grandes possibilités de personnalisation.


Cette offre s’adresse aux entreprises qui veulent inscrire leurs objets de communication dans une démarche éco-responsable mais qui ne sont pas encore prêtes financièrement à acheter français. Europe Papers est fait pour vous !

20 vues