• Thibault C

Top 5 des pires objets publicitaires

Dernière mise à jour : 23 janv.



Partout sur internet vous verrez des Top 10 des meilleurs goodies, donner des idées c'est bien, mais rigoler de temps en temps ça ne fait pas de mal non plus.


Dans cet article on parlera de 5 goodies vraiment nazes mais qu'on voit encore aujourd'hui !


On vous expliquera pourquoi ils sont si terribles que ça et quels sont les critères à respecter pour choisir de bons objets publicitaires.


Quels sont les critères pour bien choisir ses goodies ?


Quand on souhaite faire des goodies pour mettre en avant sa marque, on doit faire attention à plusieurs critères :


L’aspect éco-responsable :

c’est de plus en plus important pour les communicants, ils veillent à ce que leur communication reflètent l'engagement de leur marque. Pour beaucoup d’entreprises la démarche RSE est un point central de leur communication et de leur image de marque, il est donc impensable de faire l’impasse sur ce critère. Beaucoup de possibilités s'offrent à vous : des objets fabriqués en matière recyclées, ou des objets biodégradables.


Le côté en vogue :

il n'y a rien de pire que d’offrir un objet de communication qui fasse vieillot, dépassé. Le risque c'est de transmettre une mauvaise image de marque ce serait donc contre-productif. Plus bas vous aurez quelques exemples de goodies qui ont mal vieilli... Trouver quelque chose qui soit au goût du jour est primordial.


Les possibilités de personnalisation :

avant tout un objet de communication doit permettre de transporter un message pour la marque. L’objet doit donc offrir une certaine surface de personnalisation pour pouvoir à la fois transmettre des messages ou mettre en avant le branding de la marque. Cependant beaucoup d’objets se limitent à une personnalisation restreinte avec une zone de marquage limitée. Cette limite peut desservir l’entreprise parce qu'elle ne peut pas faire passer les messages qu'elle veut que ce soient des messages marketing ou des mots bienveillants à l'adresse des collaborateurs, ou bien des informations généralistes sur la société. Les objets qui offrent les personnalisations les plus poussés sont à privilégier.


L’utilité de l’objet :

tous les Goodies n’ont pas la même utilité, certains sont de véritables gadgets dont on peut très bien se passer et qui nous encombrent plus qu’autre chose. D'autres peuvent être utilisés au quotidien et offrent une vraie valeur ajoutée aux personnes qui les reçoivent. Ces derniers sont vraiment à privilégier parce que associer à votre image de marque un objet futile qui ira à la poubelle rapidement et la pire chose que vous puissiez faire pour mettre en avant votre entreprise.


La provenance de l'objet :

les communicants commencent à être sensibles à ce critère de provenance. Certains veulent du Made In France, pour d'autres le Made In Europe suffit car leur budget ne peut pas absorber les prix français. En tout cas, de plus en plus d'entreprises se détournent du Made In China, India ou autre pour choisir un provenance plus proche.


Le top cinq des goodies a éviter à tout prix, c’est parti :


La clé USB personnalisée:

Plus personne n'utilise de clés USB. Maintenant on utilise des services comme Wetransfer, Smash, ou autre service cloud pour transmettre des fichiers. Si je trouve des clés USB personnalisés sur un stand dans le contexte d'un salon par exemple, je rigole très fort intérieurement... et je ne peux pas m'empêcher de sourire. C’est un des outils « technologiques » qui a le moins bien vieilli. Dans les années 2000 ça avait du sens peut-être, mais maintenant...

Par pitié ne faites plus de clé USB personnalisées.


Les stylos personnalisés :

Les stylos personnalisés c’est un des pires objets que vous puissiez faire en 2022. Déjà parce que la zone de personnalisation est très restreinte, de plus ce n’est pas vraiment un objet utile en soi : des stylos on en a plein notre bureau, on peut même dire qu'on en a trop, car sa durée de vie est relativement longue, ils mettent du temps à être consommés.

Et puis juste mettre un logo sur un objet trivial ça n’apporte aucun impact dans votre communication. La zone de personnalisation est tellement restreinte que ça ne vous permet de faire passer aucun message.

Alors vous allez me dire c’est quand même très drôle pour une marque de papeterie de casser du sucre sur le dos des stylos personnalisés... Je pense que ça ne fait pas de sens d’offrir un carnet plus un stylo, car il y a le côté package mais un stylo tout seul ça ne vaut pas le coup car tout le monde en a déjà plein et c'est rarement un objet de bonne qualité.


Le porte-clés personnalisé :

et pourquoi pas un pin's tant qu'on y est ? Ça me fait penser à la cravate Donald porté par un cadre Sup à l'occasion d'un casual Friday : c'est pas drôle, c'est de mauvais goût. Bon OK il y a peut-être plus grand monde qui fait des porte-clés personnalisés, tant mieux, parce qu'il a les mêmes défauts que la clé USB et que stylo : il a très peu de zones de personnalisation. Et puis tout simplement il fait cheap et vieux, c’était dans les années 80 qu’on offrait ça. Si jamais vous voyez une entreprise offrir des porte-clés personnalisés, fuyez.


Les mini-enceintes USB :

Tient, un autre Goodies technologique complètement naze !

Alors déjà les mini-enceintes USB offrent un son nul. Quand on offre un goodies on a souvent un budget limité. Même quand on offre des cadeaux à des clients premium on est toujours limité à 150€ parce que sinon ça peut prendre l’allure de pots de vin.

On peut trouver des bonnes enceintes portables à 150 €, mais c’est vraiment de l’entrée de gamme. Donc évidemment pour 10, 15 ou 20 € pièce on n'aura jamais quelque chose de bonne qualité. Offrir produits de mauvaise qualité, c’est déjà un mauvais départ. Pour résumer : le produit offre une zone de personnalisation restreinte, c'est un objet bas de gamme qui n’a aucune autonomie vu qui se branche en USB, bref c’est le must have si vous voulez planter votre image de marque.


On dit souvent que la papeterie n’a pas beaucoup d’avenir parce qu'à cause du digital on va de moins en moins écrire. Mais certains objets technologiques vieillissent beaucoup moins bien qu'un bon vieux carnet de notes personnalisé.



Le conférencier :

Ahahaha je te tiens conférencier ! Très content de pouvoir enfin exprimer le fond de ma pensée sur cet objet... Cette relique date d'une époque révolue, l'époque du cartable en cuir, quand le digital n'avait pas encore mis un gros coup de massue au monde de la papeterie. L'époque où les entreprises des secteurs bancaires se réunissaient en grandes pompes lors de conférences, avec leur costume gris, leur bonne poignée de main franche et leur innombrable cartes de visite. L'époque où l'on buvait du vin pendant les séminaires, une époque où les entreprises avaient du budget et les cadeaux pleuvaient. Bref, un peu la même époque où le carnet Moleskine était en vogue...

Aujourd'hui cette époque est révolue, plus de cartes de visite à ranger dans les petites fentes prévues à cet effet, maintenant on a un smartphone et ça fait presque tout.



Mention spéciale pour...

J'aurais adoré prendre le temps de parler du :

- briquet avec logo : inciter ses prospects à fumer c'est toujours classe,

- calendrier de banque : rien de mieux pour décorer son bureau,

- câble de charge multifonctions : on a déjà des stocks de câbles entiers chez soi...


et il y en a tellement d'autres...


Conclusion


Il y a beaucoup d'autres objets de communication complètement "has been", mais avec ces 5 là on a déjà bien rigolé.


Je vous invite à vous servir des critères listés au début de cet article, pour que vous puissiez faire de bons choix lors de vos prochains prochains achats d’objets de communication. Choisissez un objet qui vous permettent de faire passer des messages et de déployer votre branding, un objet qui sera utile pendant plusieurs mois.

143 vues